Étude de cas Château de Fougères (Bretagne, FRANCE)*

Introduction :

Le château médiéval de Fougères est l’une des nombreuses forteresses situées sur l’ancienne zone frontalière entre la France et la Bretagne, lorsque cette dernière était encore indépendante. Au Moyen-Âge, le château de Fougères, avec d’autres forteresses, constituait cette ligne de protection bretonne, également connue sous le nom de « Marches de Bretagne ».

Ce château est situé au cœur de la ville de Fougères et n’est pas le seul vestige du Moyen Age. C’est pourquoi Fougères a été labellisée par le ministère de la culture comme « Ville d’art et d’histoire » depuis 1985. Le château de Fougères se revendique comme « la plus grande forteresse médiévale d’Europe dans cet état de conservation »[1] (voir photo ci-dessous).

Murs du château de Fougères avec vue sur la ville en arrière-plan.

[1] Château de Fougères website: www.chateau-fougères.com

D’un point de vue touristique, la visite du château de Fougères dure environ une heure et demie et attire plus de 100 000 visiteurs chaque année. Bien qu’une grande partie de la visite se déroule en plein air, des éléments scénographiques ou de mise en scène animent également certaines parties des tours.
Dans un contexte de valorisation du patrimoine [2] , la ville de Fougères a saisi l’opportunité de s’associer au projet européen VISTA-AR pour repenser et dynamiser la visite de son château grâce aux outils de médiation numérique, près de 10 ans après la mise en place de la scénographie actuelle.

[2] Dans le cadre de son label « Ville d’art et d’histoire », la ville de Fougères envisage la création d’un Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP).

Le processus d’innovation du modèle économique du château de Fougères est intéressant car il combine plusieurs caractéristiques qui peuvent faire écho à d’autres sites patrimoniaux, notamment ceux situés en France.
Le château est protégé : il est classé « Monument historique » par l’État français (Ministère de la culture / Direction régionale des affaires culturelles).
– De même, la ville de Fougères bénéficie du label « Ville d’Art et d’Histoire » et à ce titre remplit une mission de service public de valorisation et d’animation du patrimoine. Elle est ainsi dotée de spécificités en matière de médiation du patrimoine. Ceci a des implications sur l’innovation numérique qui doit respecter les éléments patrimoniaux protégés.
– Le château est géré par la Commune de Fougères dans le cadre de son service « Patrimoine et Tourisme ». Le fonctionnement de la commune, ses ressources et ses choix politiques ont un impact sur le processus d’innovation au château. De plus, cela limite les données comptables disponibles et ne permet qu’une connaissance globale des processus de création de valeur.
– Le château comporte à la fois de grands espaces extérieurs et des espaces intérieurs exigus, ce qui a également des implications pour l’innovation numérique et les opportunités de modèles commerciaux.

PHASE 1 : Diagnostic du château de Fougères

La clientèle du Château de Fougères et les services qui lui sont dédiés

L’identification de la clientèle du château a été basée sur une méthodologie participative. Après la collecte et l’analyse de la documentation existante (rapports d’activité, rapports annuels, etc.) dans un référentiel de données sur les visiteurs (voir exemples en annexe), et après avoir interrogé les différents acteurs de la valorisation du château de Fougères (responsable du service du patrimoine, responsable d’activité, responsable de la relation client, guides, élus, office de tourisme, etc. ), une réunion avec le service du patrimoine a été organisée pour présenter le diagnostic. L’objectif était de valider collectivement ce diagnostic, avant de réévaluer ensuite les perspectives de développement du site (voir PHASE 2 – CONCEPTION DE L’INNOVATION).

Le tableau suivant donne un aperçu analytique des principaux éléments qui caractérisent cette première dimension de la roue du modèle économique : la clientèle cible et les propositions de valeur et services correspondants.


Source : Département « Patrimoine et Tourisme » de la Commune de Fougères, données 2018 (avant l’innovation numérique)

Quelle(s) est (sont) la (les) façon(s) de raconter l’histoire du patrimoine ?

Le principal message que la scénographie du château de Fougères transmet aux visiteurs concerne les Marches de Bretagne et la place que ce château y tient. Il détermine fortement la majorité des parcours de visite, notamment ceux destinés au grand public. Pour des publics plus spécifiques, par exemple les groupes scolaires ou les groupes en voyage organisé, la promotion du site peut être adaptée à la demande des enseignants, ou selon les affinités des groupes en voyage (par exemple, une association de passionnés d’architecture médiévale).

L’objectif à ce stade est d’analyser le parcours de construction des messages transmis aux visiteurs du site, en indiquant comment ils participent à la narration du site. Le schéma ci-dessous illustre l’itinéraire de visite standard, destiné au grand public, sur lequel nous nous concentrerons ici.


Source : Guide en langue anglaise du château de Fougères.

Pour chaque point d’intérêt identifié, le contenu du site doit être décrit. Un extrait de l’itinéraire de visite pour les visiteurs individuels avec un audioguide est présenté ici.

Outils de médiation

Au château de Fougères, 6 outils de médiation permettent aux visiteurs de découvrir le patrimoine du site. Certains sont basés sur des technologies et d’autres non. Pour chacun d’entre eux, il est nécessaire de caractériser le contenu patrimonial communiqué afin de faire le lien avec le storytelling (cf. ci-dessus), les médias permettant cette communication, la manière dont la communication est déclenchée, et la localisation des points d’intérêt concernés.

Le tableau ci-dessous présente les outils de médiation utilisés pour les différentes visites du château :

Organisation du site

L’organisation du château de Fougères est maintenant décomposée grâce à l’outil de schéma directeur. Les actions nécessaires de la part des visiteurs et du personnel (en contact ou en coulisses) sont retracées pour chaque point d’intérêt. Cela permet donc de détailler les moyens nécessaires au fonctionnement du site. Plus précisément, ce plan correspond au fonctionnement du site par rapport à l’itinéraire des visites libres ou des visites avec audioguides.

Le tableau ci-dessous présente un extrait de l’itinéraire de visite pour les visiteurs individuels avec un audioguide, ainsi qu’une liste, étape par étape, des actions à mener pour assurer le bon déroulement de la visite. Il met également en évidence les ressources nécessaires à la réalisation de ces actions, qui doivent être anticipées.

Globalement, en termes de ressources humaines, le château de Fougères est équipé :

  • 1 responsable du département « Patrimoine et Tourisme
  • 1 animateur du patrimoine
  • 2 guides permanents
  • 7 conférenciers guides temporaires
  • 1,5 personnel technique
  • 1 personne en charge de la relation client
  • 2 personnes à l’accueil (haute saison)
  • 2 personnes aux audioguides (haute saison)

Capture de la valeur

L’objectif de cette partie est de diagnostiquer la structure actuelle des revenus du Château de Fougères en fonction des différentes clientèles cibles. Cette étude de cas est intéressante car elle montre que la valeur économique n’est pas toujours celle qui est principalement recherchée en fonction de la cible considérée. Le chiffre d’affaires généré par les visites et les achats dans la boutique grand public est évidemment suivi de près.

Mais il ne faut pas oublier que cet impact financier est subordonné à d’autres retombées. Par exemple, le château est inscrit sur la liste des « Monuments historiques » de France ; et la labellisation de Fougères comme « Ville d’art et d’histoire », élément fort de l’attractivité de la ville pour les touristes et les voyagistes, découle de la qualité de la communication développée à destination des scolaires et des groupes en voyage organisé.

En fin de compte, le principal indicateur de performance, celui qui englobe toutes les valeurs recherchées, reste le nombre de visiteurs annuels du point de vue des décideurs. La logique économique de base du château était de travailler sur l’attractivité du site à travers une proposition de qualité à coût réduit (par rapport à des sites comparables), et pour le plus grand nombre de visiteurs. Une retombée implicite, bien que très difficile à mesurer, était que le flux de visiteurs aurait des répercussions positives pour l’ensemble de la ville (magasins, restaurants, autres sites patrimoniaux).

Source : Département « Patrimoine et Tourisme » de la Commune de Fougères, données 2018.
(Avant l’innovation numérique)

[3] Lors du diagnostic, les élus de la ville ont souligné le fort attachement des habitants au château, qui est un emblème de la ville.

PHASE 2 : Concevoir l’innovation au château de Fougères

Objectifs et propositions de valeur

L’objectif ici est généralement d’identifier un public cible par l’expérimentation numérique et de lui attribuer ensuite une proposition de valeur. L’objectif est de mettre en évidence comment l’expérience numérique peut améliorer/favoriser cette proposition de valeur.

[4] Le château de Fougères avait déjà développé l’accessibilité du site pour ce type de public, bien qu’il ne soit pas une cible au sens strict de l’analyse du modèle économique.

Dans le cas de Fougères, la réflexion a porté sur le grand public et le parcours classique avec audioguide et scénographie. La volonté était d’insérer de nouveaux outils de médiation (RA/RV), de renouveler et d’enrichir ce parcours sur le plan technologique et narratif. Nous nous concentrerons donc sur les dispositifs destinés au grand public, qui ont été inclus dans le parcours classique. D’une part, la tablette qui, en remplaçant les audioguides, devrait également permettre d’offrir plusieurs fonctionnalités de contenu numérique à différents points du parcours. D’autre part, nous mentionnerons la salle immersive, qui a été conçue comme un nouveau point d’intérêt le long du parcours.

Interprétation du patrimoine / Storytelling

Storyboard

La première étape a été la production d’un storyboard pour chaque expérience numérique par le service de communication du patrimoine. L’objectif était d’identifier les points d’intérêt associés aux nouvelles fonctionnalités, et d’expliquer le contenu du message à transmettre aux visiteurs, et comment le faire passer.

Le storyboard était un moyen pour le médiateur de donner vie à une vision. Il a fait des croquis des différentes vues proposées aux visiteurs pour chaque outil de médiation numérique.

Voici des extraits du storyboard de la vue en réalité augmentée du château à différentes époques : « Le château de Fougères à travers les âges » :

1 Extraits du storyboard du château à travers les âges

Dans le cas du système de salle immersive, un storyboard a également été construit conjointement entre la personne en charge de la communication du château et le partenaire en charge de la modulation numérique de la scène de bataille. Ce storyboard a permis de construire un scénario, les scènes et plans correspondants, et de s’accorder sur les éléments historiques à prendre en compte dans la réalisation de la vidéo.

Extrait du storyboard de la salle immersive

Validation du scénario

Il est important de souligner, pour ces deux storyboards, qu’il ne s’agissait pas de faire appel à la créativité pure des acteurs de la communication. En effet, pour les nouveaux dispositifs envisagés au château de Fougères, la proposition de valeur était de rendre visibles des parties détruites ou inaccessibles via les technologies de réalité virtuelle et augmentée. Cependant, cette approche devait être réalisée avec un minimum de garantie de plausibilité historique. En effet, dans le cas de Fougères, le château est classé « Monument Historique » et la ville a le label « Ville d’Art et d’Histoire ». Cela nécessite une interprétation numérique du site scientifiquement validée.

C’est pourquoi un comité scientifique d’experts en histoire et en architecture médiévales a été mis en place pour guider les équipes chargées de produire le contenu numérique et de donner progressivement leur approbation à leur progression. Ce comité a donné son avis sur les dessins proposés à plusieurs reprises, en demandant des corrections lorsque c’était nécessaire. Au final, ce processus d’approbation scientifique a duré environ un an.

Implications pour l’ensemble du parcours

Par ailleurs, alors que le château entreprend un renouvellement de son parcours, il faut également souligner qu’il ne s’agit pas seulement de concevoir des storyboards pour chaque nouveau point d’intérêt, mais aussi de reconfigurer l’ensemble du parcours de visite en intégrant ces différents outils. Il était donc nécessaire d’ajouter ces outils aux points d’intérêt concernés, voire de modifier d’autres points d’intérêt afin d’assurer la cohérence de l’ensemble.

Au château de Fougères, l’innovation numérique a été l’occasion d’une refonte globale du parcours en modifiant le message principal. Il n’est plus centré sur les Marches de Bretagne mais sur l’histoire du château, les raisons de sa localisation, et son évolution architecturale. Cela signifie, entre autres, que les panneaux et les objets à manipuler (casque et médaillon) sont destinés à être modifiés, remplacés ou supprimés.

L’image ci-dessous illustre le nouveau parcours numérique de la tablette, montrant l’emplacement des points d’intérêt dans le château.

Tableau des points d’intérêt pour le nouveau parcours numérique (avec tablette)

Outils de médiation

Le château de Fougères a choisi d’intégrer l’utilisation des tablettes numériques dans son itinéraire de visite. Ces tablettes permettent d’accéder à différentes technologies de médiation:

  • Une vidéo illustrant le système de défense de l’avancée
  • Une vue agrandie de la demeure seigneuriale depuis ses vestiges
  • Une vue de la construction du château à travers les âges à partir d’un modèle de pierre en réalité augment

2 Le château à travers les âges

 

 

 

 

 

 

  • En outre, dans le cadre de la même visite, un dispositif immersif est proposé au visiteur :
    Une salle immersive dans laquelle le visiteur peut regarder une vidéo d’une bataille se déroulant à Fougères

3 Extrait de la vidéo illustrant la défense de l’avancée

 

 

Seuls les outils de médiation numérique de ce nouveau parcours pour le public sont décrits ici. Cependant, il est prévu de réviser complètement le parcours, ce qui signifie que les anciens outils de médiation (cf. phase 1) tels que les panneaux, les barreaux, les médaillons, les projections et les bandes sonores seront modifiés, remplacés ou supprimés.

Parmi la liste des questions à se poser pour choisir les bons outils de médiation (cf. Phase 2 – OUTILS DE MÉDIATION), l’équipe du Château de Fougères s’est posé les questions suivantes :
Les caractéristiques du site à mettre en valeur : l’objectif étant d’offrir aux visiteurs l’accès aux espaces détruits, la modélisation 3D et le déclenchement de vues en réalité augmentée ont été privilégiés.
Utilisation souhaitée : les familles (adultes avec enfants) étant importantes pour le Château, surtout pendant la saison estivale, l’utilisation de la tablette doit être collective, en petits groupes de 4-5 personnes, afin de faire de cet outil un support d’échange entre les membres du groupe et non un usage individuel.
Environnement dans lequel l’outil est utilisé : Le parcours de la visite se déroule à la fois à l’intérieur et à l’extérieur et est donc soumis à de fortes variations de luminosité. Les escaliers sont raides et hauts, ce qui augmente le risque de chute de l’outil. Ces aspects ont donc été pris en compte dans le choix du modèle de l’interface « tablette », qui est solide,adapté aux variations de luminosité, et de taille correcte pour un usage collectif. La tablette a été préférée au smartphone en raison de la difficulté d’accès au wifi dans le château en raison de l’épaisseur des murs.
4 Le manoir majestueux

 

5 Plan de l’aménagement projeté de la salle immersive

 

6 Extrait vidéo de la bataille projetée dans la salle immersive

Production de la visite

Il s’agit maintenant de mettre en évidence les nouvelles activités qui résultent de la refonte du cours et de l’arrivée des outils de médiation numérique. Ces activités sont marquées en bleu et font référence à la mobilisation de nouvelles ressources qui doivent également être caractérisées. Le parcours étant en cours de réévaluation générale, certaines activités disparaissent également (celles liées aux audioguides, par exemple). Cela permet donc de libérer des ressources qui peuvent être utilisées pour de nouvelles activités.

Retombées – Capture de la valeur

Le château de Fougères a choisi dans un premier temps de se doter d’une tablette, qu’il mettra à la disposition de son public sans frais supplémentaires. En d’autres termes, pour les visiteurs, l’utilisation des tablettes est comprise dans le prix d’entrée du château. Le château recommande néanmoins l’utilisation partagée de cet outil lorsque les visiteurs viennent en petits groupes, notamment dans le cas d’une famille, afin qu’ils n’aient pas à investir dans l’achat et l’entretien d’un grand nombre de tablettes. Cela permettra de limiter les coûts.

Le nouvel outil de médiation n’étant pas monétisé en tant que tel (il est inclus dans le prix du billet d’entrée, qui n’a pas changé suite aux innovations introduites), l’objectif du château de Fougères n’était pas en premier lieu de réaliser un profit direct. Les décideurs ont choisi de rester dans la même logique économique que celle qui était déjà la leur.

Ainsi, les objectifs étaient plutôt d’attirer un plus grand nombre de visiteurs au château avec un parcours renouvelé bénéficiant d’une image moderne. Attirer davantage de touristes au château signifie également attirer davantage de touristes dans la ville et ses environs, et donc dans ses autres équipements patrimoniaux, de loisirs et de shopping. Des retombées économiques indirectes sont attendues du renforcement de l’attractivité du château grâce au nouvel itinéraire.

 

*Étude de cas Château de Fougères (Bretagne, FRANCE)
Il s’agit d’une version provisoire V2. En tant que tel, certains contenus peuvent ne pas être à jour avec les dispositions finales du projet VISTA-AR.
Une version finale V3 entièrement mise à jour sera livrée à la fin du projet.